Un fonds mis sur pied pour le financement des projets électriques hors-réseau en Afrique




La Banque africaine de développement, le Fonds nordique de développement, le Fonds pour l’environnement mondial et Calvert Impact Capital ont déjà fourni 55 millions de dollars sur les 100 millions attendus pour le fonds « FEI OGEF »

 

La Banque africaine de développement (BAD), le Fonds nordique de développement (Nordic Development Fund), le Fonds pour l’environnement mondial (Global Environment Facility) et Calvert Impact Capital ont débloqué 55 millions de dollars pour la mise sur pied d’un fonds d’accès à l’énergie hors-réseau.

Individuellement, les institutions suscitées ont respectivement apporté 30 millions de dollars, 06 millions d’euros (environ 7,2 millions de dollars), 08,5 millions de dollars et 10 millions de dollars pour la constitution d’une partie du capital de la Facility for Energy Inclusion Off-Grid Energy Access Fund (FEI OGEF).

Le Fonds nordique de développement fournira une subvention supplémentaire de 05 millions d’euros pour l’assistance technique à la structuration de marchés et au renforcement des capacités, relève un communiqué publié par la Banque africaine de développement le 04 janvier 2018. 

La FEI OGEF est un fonds de financement mixte de 100 millions de dollars mis sur pied par la BAD pour “fournir des prêts en devises locales et en monnaies fortes aux entreprises intervenant dans l’énergie hors-réseau et aux institutions financières locales” envisagées comme co-prêteurs pour le financement des projets.

La BAD espère mobiliser l’ensemble des fonds attendus au premier trimestre 2018 en accueillant notamment des investisseurs du secteur privé.

Dans le cadre de son “New deal pour l’énergie en Afrique”, la BAD voudrait permettre à 75 millions de ménages d’avoir accès à l’électricité sur le continent d’ici 2025.

Plus de 600 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité en Afrique subsaharienne.

Tout au long de sa durée d’existence, le Fonds “devrait permettre de réduire jusqu’à 8 millions de tonnes d’émissions de CO2” en facilitant l’accès à une énergie “propre”.

Le Fonds, d’après la BAD, sera géré par le cabinet anglais Lion’s Head Global Partners à partir de ses bureaux de Nairobi, Lagos et Londres avec un premier déploiement en Afrique de l’Est ainsi que dans certains pays d’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Ghana, Nigéria).

La FEI OGEF pourra financer la dette des entreprises intervenant dans l’accès à l’énergie hors-réseau pour stimuler leur capital et favoriser leur développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *