Les Etats-Unis critiquent le choix de l’Opep de vouloir orienter les prix du pétrole à la hausse




Le président américain Donald Trump a indiqué vendredi, 20 avril, que les prix du pétrole sont « artificiellement très hauts »; assurant que cela « ne sera pas accepté »

 

Donald Trump a critiqué vendredi, 20 avril, la décision des Etats membres de l’Opep d’orienter à la hausse les prix du pétrole, affirmant que cette hausse artificielle ne serait pas acceptée.

« On dirait que l’Opep recommence. Avec des volumes record de pétrole partout, y compris dans les navires chargés à plein en mer, les prix du pétrole sont artificiellement très hauts. Pas bon et ce ne sera pas accepté », a écrit le président américain dans un message sur Twitter.

Après l’effondrement du prix du baril en 2015, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et d’autres producteurs, Russie en tête, ont mis en oeuvre en 2017 un accord d’encadrement de la production qui a permis aux cours de regagner 40% en un an.

Le secrétaire général de l’Opep, Mohammed Barkindo, a assuré vendredi que cet accord était bénéfique pour l’économie mondiale en lui garantissant un environnement stable.

La réduction de la production « n’a pas seulement enrayé la chute mais elle a sauvé l’industrie pétrolière d’un effondrement immédiat. Elle est désormais en cours de stabilisation sur une base durable, dans l’intérêt des producteurs, des consommateurs et de l’économie mondiale », a-t-il déclaré.

Les ministres de l’Energie des Emirats arabes unis et de l’Irak, tous deux membres de l’Opep, ont également estimé que les prix n’étaient pas trop élevés.

Le ministre saoudien de l’Energie, Khaled al-Faleh, a estimé pour sa part que le marché avait la capacité de supporter des prix du brut plus élevés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *