Egypte: feu vert à TechnipFMC pour démarrer la construction du nouveau complexe d’hydrocraquage de la raffinerie d’Assiout




Le complexe vise à transformer les produits pétroliers lourds de la raffinerie voisine de la société Assiut Oil Refining Company (Asorc) en environ 2,8 millions de tonnes par an de produits plus légers et plus propres

 

 

TechnipFMC a complété les “conditions restantes requises pour permettre le démarrage des travaux” de construction du nouveau complexe d’hydrocraquage pour la raffinerie d’Assiout en Egypte, d’après un communiqué publié par le groupe franco-américain le 30 novembre dernier.

Le contrat “majeur” – dont le montant excède un milliard de dollars chez Technip – de ce complexe a été signé le 08 juillet 2020 avec Assiut National Oil Processing Company (ANOPC). Le groupe franco-américain l’exécutera sous forme d’un contrat EPC (ingénierie, fourniture des équipements, construction).

L’hydrocraquage est une opération qui permet de convertir les produits pétroliers lourds en produits légers à basse teneur en soufre, en les portant à température élevée.

“Le complexe transformera les produits pétroliers à faible valeur ajoutée de la raffinerie voisine de la société Assiut Oil Refining Company (Asorc) en environ 2,8 millions de tonnes par an de produits plus propres, tels que le diesel Euro V.”, souligne le communiqué de TechnipFMC.

Le constructeur précise que de nombreuses unités seront abritées par ce complexe, notamment une unité de distillation sous vide, un hydrocraqueur de distillats, une unité de cokéfaction, une unité d’hydrotraitement de distillats, une installation de production d’hydrogène, des unités de procédés, des réseaux d’interconnexion, des offsites et les utilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *