Cameroun: la commune de Djoum désormais alimentée en électricité par une centrale hybride solaire – diesel




L’infrastructure permettant de produire l’énergie solaire, d’une puissance de 186 kilowatts-crête, constitue la première phase du programme solaire de l’opérateur Eneo au Cameroun

 

La commune de Djoum, située dans le département du Dja-et-Lobo, région du Sud-Cameroun, bénéficie depuis la mi-décembre 2017 d’une alimentation en électricité assurée par une centrale hybride solaire – thermique, a annoncé l’opérateur ENEO le 26 janvier dernier.

La centrale au diesel de 1 115 kW, et existante depuis les années 70, est désormais couplée à une centrale solaire de 186 kWc (kilowatts-crête) qui lui sert d’appoint.

Elle dispose d’une capacité extensible à 372 kWc et a été installée sur une superficie de 3500 m2 avec 600 panneaux solaires.

L’infrastructure solaire sert d’appoint à la centrale thermique et les deux sont gérées grâce à un système dit de Fuel Save Controller qui permet d’injecter le courant solaire en fonction des besoins pour réduire la consommation de carburant des groupes électrogènes.

L’infrastructure a été réalisée à un montant de 319 millions de F CFA (environ 486 000 euros), d’après les données rendues publiques par ENEO – opérateur de production et distribution de l’électricité au Cameroun -, filiale du fonds britannique Actis Energy.

La centrale solaire réalisée à Djoum est la première d’une série de centrales prévues dans le “Programme solaire” de l’entreprise  dans quelques villes du Cameroun: Lagdo et Garoua dans la région du Nord; Ngaoundal (Adamaoua); Lomié, Bertoua et Yokadouma dans la région de l’Est.

Au Cameroun, selon ENEO, “environ 49% des foyers” sont couverts par le réseau électrique.

 

Reaction(s) :

  1. Bonne initiative dont l’implémentation dans les autres localités devrait améliorer la qualité de la fourniture d’électricité dans le CAMEROON.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *