En participant au financement du barrage de Nachtigal, Africa Finance Corporation vante un secteur énergétique camerounais “à fort potentiel”




L’institution financière basée à Lagos va investir 50 millions d’euros sous forme d’emprunt dans le projet de 1,26 milliard d’euros

 

Le secteur énergétique au Cameroun est un “un secteur à fort potentiel d’investissement”, a soutenu le président et chef de la direction de Africa Finance Corporation (AFC), Samaila Zubairu, cette semaine, à l’occasion de l’annonce de l’engagement de AFC dans le financement du barrage de Nachtigal (420 MW).

AFC va investir 50 millions d’euros dans le projet sous forme d’emprunt; et couvrira en outre des risques de variation de taux d’intérêt sur 18 ans, pour des montants pouvant aller jusqu’à 75 millions d’euros, spécifie le communiqué publié par l’institution le 27 novembre.

Africa Finance Corporation (AFC) est une institution financière multilatérale ayant pour vocation de structurer et d’accompagner les financements dans le domaine des infrastructures en Afrique. Son siège est à Ikoyi, dans l’Etat de Lagos, au Nigeria.

Dans la structure de financement du projet hydroélectrique Nachtigal, établie sous un ratio d’endettement/fonds propres de 76:24, AFC fait partie d’une liste comprenant plusieurs autres prêteurs : Banque africaine de développement, Agence française de Développement (AFD), Attijariwafa SCB Cameroon, Bicec, l’institution de financement du développement du Royaume-Uni (CDC Group), la société allemande d’investissement et de développement (DEG), le Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG), Emerging Africa Infrastructure Fund (EAIF), la Banque européenne d’investissement (BEI), la Société néerlandaise pour le financement du développement (FMO), la Société financière internationale (IFC), le Fonds de l’Opep pour le développement international (OFID), Proparco, Société Générale Cameroun et Standard Chartered Bank Cameroon.

Le projet Nachtigal est porté par la société Nachtigal Hydro power Company (NHPC) dont les principaux sont actionnaires sont le groupe français EDF, l’IFC et l’Etat du Cameroun.

Le projet comprend un barrage et une usine hydroélectrique de 420 MW sur le fleuve Sanaga au niveau des chutes de Nachtigal, à 65 km au nord-est de Yaoundé; et une ligne de transport d’électricité de 50 km.

La centrale hydroélectrique du projet Nachtigal permettra d’augmenter les capacités de production d’électricité du Cameroun de 30%. L’ouvrage fournira une production annuelle de près de 3 TWh.

Les différents accords financiers de ce projet, dont le coût global est estimé à 1,26 milliard d’euros, ont été signés le 08 novembre. La construction devrait débuter fin 2018 pour une livraison attendue à l’horizon 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *