Cameroun: la CSPH va construire des “stations-service pilotes” dans des zones rurales du Nord-Ouest et de l’Est




Début juin, le gouvernement, par la voix du ministre du Commerce, a prescrit à l’entreprise publique de réaliser ces infrastructures “dans les délais les plus brefs”. Rapprocher les produits pétroliers des populations rurales

 

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, qui assure la présidence du conseil d’administration de la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (CSPH), a prescrit au directeur général – Okie Johnson Ndoh – de construire “dans les délais les plus brefs” des stations-service pilotes dans les régions du Nord-Ouest et de l’Est.

C’est ce qui ressort dans le communiqué final, publié la semaine dernière, de la 41e session ordinaire du conseil d’administration de cette entreprise publique, tenue le 1er juin 2018.

D’après le document, quatre de ces “stations-service pilotes” ont déjà été installées dans les régions du Sud-Ouest et du Centre, “en zone rurale”.

L’objectif est de permettre aux populations des zones éloignées des grands centres urbains d’accéder, elles aussi, aux produits pétroliers.

Pour éviter que des marketers aillent appliquer des prix à leur guise dans des zones où ils seraient les seuls, sans aucune concurrence, la CSPH a entrepris un programme de construction de stations-service dites “pilotes”.

Sur le principe, elle construit la station-service et la met à la disposition d’un marketer qui en assure la gérance, en reversant “une petite redevance”, a appris Energies-Media auprès d’un officiel de la CSPH.

Ces stations-services sont par ailleurs construites dans des zones où les marketers hésitent à s’installer à cause de la rentabilité et/ou du faible trafic. “Il faut bien que l’Etat, dans son rôle, rapproche les populations des produits pétroliers”, explique notre source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *