Le Congo-Brazzaville veut rejoindre l’OPEP

Le pays d’Afrique centrale “a décidé” d’adhérer au cartel pétrolier, d’après une confirmation faite par le directeur du cabinet du président de la République, Florent Ntsiba

 

“La République du Congo a décidé d’adhérer à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP)”, a informé le directeur du cabinet du chef de l’Etat congolais, Florent Ntsiba, dans un texte signé le 11 janvier 2018 et rendu public cette semaine, rapporte Reuters.

Fondée en 1960, l’OPEP rassemble 14 pays qui exportent du pétrole. Le cartel vise principalement la régulation des cours du brut en coordonnant la production de ses membres et certains de ses partenaires.

La déclaration signée par Florent Ntsiba indique que le projet a reçu le soutien du ministre des Affaires étrangères de l’Arabie Saoudite, Adel al-Jubeir, lors d’une visite effectué par le haut responsable à Brazzaville le 08 janvier.

En adhérant au cartel, le Congo espère se classer parmi les leaders mondiaux du pétrole.

Le Congo s’attend à une production de 117 millions de barils de pétrole brut en 2018.

Le pétrole est la première source de revenus de ce pays d’Afrique centrale qui, avec une production d’environ 350 000 barils de brut par jour, figure parmi les quatre premiers producteurs d’Afrique subsaharienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *