Cameroun: la FLM veut sensibiliser à l’utilisation de foyers améliorés




C’est l’objectif d’un AMI lancé pour réduire la pression exercée par les réfugiés centrafricains sur le bois; dans l’Adamaoua, le Nord et l’Est

 

La Fédération luthérienne mondiale (Lutheran World Federation en anglais ), bureau de Meiganga (commune et chef-lieu du département du Mbéré, dans l’Adamaoua) vient de lancer une demande de manifestation d’intérêt “pour la production de supports de sensibilisation et la sensibilisation sur l’utilisation des foyers améliorés dans les régions du Nord, de l’Adamaoua et le département du Lom et Djerem de la région de l’Est Cameroun”.

L’Adamaoua, d’après des données citées par l’organisation et établies par le HCR, comptait, en février 2016: 71 506 réfugiés tandis que les régions du Nord (arrondissement de Touboro) et de l’Est (département du Lom et Djerem) abritaient respectivement à la même date 7154 et 90 892 réfugiés de nationalité centrafricaine.

Le bois est le combustible “le plus prisé” par ces populations, ce qui a pour conséquence de “détruire les ressources naturelles environnantes”, d’après la LWF.

La Fédération recherche donc à cet effet un consultant qui aura pour principale mission de “promouvoir l’utilisation des foyers améliorés avec du matériel métallique et des matériaux locaux en vue de réduire la consommation de bois dans les sites aménagés et les villages hébergeant les réfugiés”.

Il s’agit de foyers améliorés métalliques et ceux fabriqués en argile et briquettes pour réduire la consommation du bois.

La durée de la consultance est de 04 semaines et les personnes (morales ou physiques) intéressées ont jusqu’au 06 novembre 2017 pour déposer leur manifestation d’intérêt, par mail.

Reaction(s) :

  1. j’étais à Meiganga entre octobre et novembre dans le cadre de la collecte des données primaires dans le cadre de mes travaux de mémoire de master professionnel dont le thème porte sur la « contribution de la composante REDD+ du PNDP au développement local et à la lutte contre les changements climatiques dans la commune de Meiganga ». Lors de mon passage à Meiganga, j’ai eu à aborder vos bureau situé à Meiganga sur les questions des réfugiés en rapport avec la pression sur les ressources naturelles principalement sur les ressources forestières. personnellement j’ai été ébloui par rapport à l’action menée par votre organisation dans la lutte contre les changements climatiques non seulement à travers les actions de reforestations, de sensibilisation mais aussi de vulgarisation de l’utilisation des foyers améliorés. j’ai demandé aux responsables qui m’ont reçu si LWF n’envisageait pas accompagner les communautés dans la REDD+ en les appuyant dans la rédaction des documents de la NIP (note d’idée de projet) aux études de faisabilités en passant par la recherche de financement ; tout ceci dans l’optique de réduire la pauvreté, autonomiser et sédentariser les communautés. pour ce je sollicite de faire un stage dans votre organisation afin de vous accompagner dans ce sens la. Cordialement!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *