La Commission des valeurs boursières du Brésil donne jusqu’au 04 juin pour de nouvelles offres sur Eletropaulo




D’après un document officiel publié sur le site de la CVM, les enchères pour l’acquisition de la société de distribution d’électricité de Sao Paulo, qui font l’objet d’un bras de fer entre l’italien Enel et son rival espagnol Iberdrola, ont été reportées du 18 mai au 4 juin

 

Les enchères pour l’acquisition du distributeur d’électricité brésilien Eletropaulo, qui font l’objet d’un bras de fer entre l’italien Enel et son rival espagnol Iberdrola, ont été reportées du 18 mai au 4 juin, ont indiqué jeudi, 03 mai, les autorités boursières locales.

D’après un document officiel publié sur le site de la Comission des valeurs boursières du Brésil (CVM), « en raison de ce report, (…) de nouvelles offres pourront être présentées d’ici le 14 mai ». Les deux groupes se disputent depuis le 17 avril le distributeur d’électricité de Sao Paulo, capitale économique du Brésil, privatisé en 1998. Ils veulent s’emparer de plus de 50% de son capital.

Le 26 avril, Enel a relevé de 28 à 32 réais par action son OPA, ce qui représente un investissement d’environ 5,4 millions de réais, soit quelque 1,3 milliard d’euros. Iberdrola a dans la foulée relevé son prix juste au-dessus de celui proposé par Enel, à 32,1 réais par action, selon un communiqué publié sur le site d’Eletropaulo.

Parallèlement à cette guerre des prix, les deux géants européens s’accusent mutuellement, Iberdrola s’étant plaint à la Commission européenne de « distorsion » de la concurrence. Enel dénonce de son côté « un manque de fondements » des accusations du groupe espagnol.

Iberdrola, qui a été le premier à présenter une offre sur Eletropaulo, immédiatement suivi d’Enel, est très présent au Brésil via sa filiale Neonergia, fusionnée en 2017 avec le groupe brésilien Elektro pour en faire un poids lourd du secteur dans ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *