Le Cameroun envisage une baisse de ses recettes pétrolières en 2018




Le projet de loi de finances pour l’exercice 2018, en examen au Parlement, table sur 362 milliards de F CFA (environ 551 millions d’euros) de recettes du secteur pétrolier l’année prochaine, en baisse par rapport à l’année 2017 où ces revenus étaient estimés à 495,1 milliards de F CFA (environ 752,5 millions d’euros)

 

Les recettes provenant du secteur pétrolier pourraient connaître une baisse l’année prochaine, d’après les prévisions du projet de Loi de finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018, consulté par Energies Media.

Le gouvernement table sur des revenus de 362 milliards de F CFA (environ 551 millions d’euros) en 2018, contre 495,1 milliards de F CFA (environ 752,5 millions d’euros) en 2017.

Autre chiffre à la baisse et lié aux problématiques énergétiques : le budget qui sera potentiellement alloué au ministère de l’Eau et de l’Energie (Minee), département qui encadre les opérations de fourniture de l’énergie aux ménages et aux opérateurs économiques. Il devrait passer à 145,8 milliards de F CFA (environ 221,6 millions d’euros) en 2018 contre 205,2 milliards de F CFA (environ 311,9 millions d’euros) en 2017.

De manière générale cependant, le gouvernement prévoit une hausse du Budget de l’Etat pour l’exercice 2018. Il est évalué à 4513,5 milliards de F CFA (environ 6,9 milliards d’euros), en augmentation de plus de 139 milliards de F CFA par rapport à l’exercice 2017 où il avait été adopté et promulgué à 4378,8 milliards de F CFA (environ 6,7 milliards d’euros).

Le projet de loi portant Loi de finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2018 est actuellement en examen au Parlement, réuni en session ordinaire depuis le 14 novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *