La filière biométhane créditée d’une croissance de 6,7% par an entre 2017 et 2025 (étude)




D’après le cabinet américain Transparency Market Research, le marché du “gaz vert” pourrait atteindre les 2,6 milliards de dollars d’ici à 2025, contre une estimation de 1,5 milliard de dollars en 2016

 

La recherche de technologies permettant de produire des énergies moins polluantes et moins émettrices de gaz à effet de serre va tirer la filière biométhane vers le haut ces prochaines années. C’est l’avis du cabinet américain Transparency Market Research (TMR), qui a rendu public un rapport intitulé: “Biomethane market, Global Analysis, size, share, growth, trends and forecast 2017 – 2025”.

Dans cette étude, les auteurs estiment que le marché mondial de biométhane pourrait être évalué à 2,6 milliards de dollars d’ici 2025. En 2016, il aurait potentiellement atteint près de 1,5 milliard de dollars. Le taux de croissance annuel moyen du secteur est projeté à 6,7% entre 2017 et 2025.

Le rapport de TMR, récemment consulté par Energies-Media, a été publié le 25 juillet 2017.

D’après le cabinet, le  développement du marché du biométhane sera porté d’une part par les usages potentiels dans le secteur de l’automobile; et d’autre part par la production d’électricité.

Le biométhane est un gaz produit à partir de déchets organiques: déchets agricoles, ordures ménagères, déchets industriels, fumier animal, boues d’épuration, entre autres. D’après la firme française Engie, “le biométhane est la part renouvelable du gaz naturel et il est utilisable exactement pour les mêmes usages. Il peut tout aussi bien être utilisé localement que transporté.”

Pour faire face aux défis liés au changement climatique, les pays qui maîtrisent la technologie mettent de plus en plus en place des solutions alternatives de production de l’énergie, incluant des énergies propres/renouvelables.

Dans l’Union européenne par exemple, d’ici à 2020, il est prévu de faire passer la part de l’énergie issue des sources renouvelables à 20%, et de réduire de 40% les gaz à effet de serre. La feuille de route énergétique de l’UE pour 2050 est de réduire de 80 à 95% les émissions de gaz à effet de serre.

D’après l’étude de TMR, l’Europe et l’Amérique du Nord sont les principaux producteurs et consommateurs de biométhane. Des pays européens sont considérés dans l’étude comme des marchés nationaux clés de production de la filière, notamment la Suède, la Suisse, l’Allemagne et la France.

La production pourrait aussi augmenter “de manière significative” dans les marchés d’Asie pacifique et d’Amérique Latine, d’après le rapport qui souligne l’intérêt des lois favorables et des programmes d’aide financière pour le développement de la filière. 

TMR réalise régulièrement des études de marchés pour des entreprises dans des domaines variés de l’économie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *