Cameroun/Electrification rurale : comment sera mis en oeuvre le Perace




Financé par la Banque mondiale, le Projet d’électrification rurale et d’accès à l’électricité dans les régions sous-desservies du Cameroun est organisé autour de quatre composantes

 

 

L’Agence d’électrification rurale (AER), qui pilote le Projet d’électrification rurale et d’accès à l’électricité dans les régions sous-desservies du Cameroun (Perace), s’active actuellement à sa mise en œuvre. 

Le projet sera exécuté autour de quatre composantes, comme illustré dans le tableau ci-dessous à partir des données officielles de l’unité de gestion du Perace à l’AER.

Le Groupe de la Banque mondiale, à travers l’Association internationale de développement (IDA), a signé avec le Cameroun, en juin 2020, un accord de prêt de 150 millions de dollars (environ 87,8 milliards de F CFA selon le taux de change à cette période) pour le financement du Perace. Le gouvernement camerounais a aussi reçu, fin novembre 2019 à Yaoundé, une subvention de 10 milliards de F CFA de l’Union européenne pour le projet.

Le coût global de mise en œuvre du projet est estimé à 122 milliards de F CFA (208 millions de dollars US, selon le taux de change au moment de l’approbation du projet).

Pour la mise en œuvre du Perace, l’AER se trouve actuellement à la phase de recrutement de l’ingénieur du maître d’ouvrage délégué, pour le suivi, le contrôle et la supervision des travaux de construction des ouvrages prévus dans les composantes 1, 2 et 3. L’appel à manifestation d’intérêt signé à cet effet le 12 février 2021 est ouvert jusqu’au 23 mars 2021.

Le ministère de l’Eau et de l’Energie du Cameroun (Minee) et le maître d’ouvrage, tandis que l’AER, agence d’exécution du projet, assure les responsabilités de maître d’ouvrage délégué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *