Cameroun/Douala: la centrale thermique de 30 MW d’Altaaqa Global ne fournit plus d’électricité au distributeur depuis le 14 septembre 2019




En cause, des arriérés cumulés par Eneo en 2019 et qui étaient estimés au 31 décembre à 10,5 millions de dollars

Altaaqa Alternative Solutions Projects DWC-LLC, qui exploite une centrale thermique à gaz de 30 MW à Logbaba, dans la capitale économique du Cameroun, ne fournit plus d’électricité à la société en charge du service public de distribution de l’électricité depuis le 14 septembre 2019, renseigne une note d’information publiée par l’entreprise britannique Victoria Oil and Gas (VOG) le 05 février dernier

VOG, à travers sa filiale Gaz du Cameroun (GDC), alimente en gaz naturel ladite centrale. La suspension de l’approvisionnement d’Eneo a été prise par Altaaqa pour “non-paiement” des arriérés accumulés par Eneo au courant de l’année 2019.

Au 31 décembre, la dette d’Eneo en lien avec la centrale de Logbaba s’élevait à 10,5 millions de dollars (environ 6,31 milliards de F CFA), d’après la note de VOG. Sur cette ardoise, le montant dû à GDC est d’environ 6 millions de dollars (3,6 milliards de F CFA).

Les trois structures travaillent “activement” avec le gouvernement camerounais pour régler ces arriérés, rassure VOG.

La suspension des approvisionnements de la centrale de Logbaba n’est pas un fait nouveau. En 2018, Eneo avait cessé d’utiliser l’infrastructure, évoquant une énergie coûteuse par rapport à sa situation financière.

Lors de la reprise des approvisionnements en décembre 2018, GDC avait consenti à réduire le tarif de son gaz, le fixant entre 6,75 dollars américains et 6,95 dollars par million de Btu (MMBtu, million British thermal units), contre 7,5 USD au 31 décembre 2017 et 9 USD/MMBtu auparavant.

Outre GDC et Altaaqa, Eneo éprouve également des difficultés à honorer d’autres fournisseurs, justifiant la situation par “d’énormes impayés”

Dans une interview accordée à Energies Media cette semaine, le directeur général du concessionnaire du service public de distribution de l’électricité, Eric Mansuy, a indiqué que les dettes cumulées dues à Eneo s’élevaient à 180 milliards de F CFA (environ 299,5 millions de dollars) au 31 décembre 2019, contre 155 milliards de F CFA (environ 257,9 millions de dollars) à la même date représentant ses engagements envers les fournisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *