Gaz du Cameroun veut racheter à NewAge une partie du gaz naturel qui sera produit à Etinde, dans la région du Sud-Ouest




Les deux entreprises ont signé une lettre d’intention en vue d’aboutir à un contrat de fourniture de gaz d’une durée de 20 ans, pour un volume global de 200 milliards de pieds cubes

 

Gaz du Cameroun (GDC), filiale de la société britannique Victoria Oil and Gas (VOG) a signé une lettre d’intention non engageante avec NewAge Cameroon Offshore Petroleum S.A. pour l’approvisionnement en gaz naturel à long terme à partir du champ Etinde, situé en mer dans la région du Sud-Ouest.

Dans l’annonce y relative, rendue publique par VOG le 05 février, il est indiqué que les deux parties vont mener des négociations en vue d’aboutir à un contrat de fourniture de gaz (gas supply agreement, GSA).

Le contrat devrait être pour une durée de 20 ans. D’après l’aperçu des engagements présenté par VOG, la filiale du consortium britannique NewAge devrait avoir à fournir dans un premier temps un minimum de 25 millions de pieds cubes standard de gaz par jour à GDC au cours des trois premières années de mise en oeuvre du contrat. Le volume passerait ensuite à un minimum de 30 millions de pieds cubes standard par jour, avec des possibilités d’augmentation en fonction de la demande.

En tout, 200 milliards de pieds cubes de gaz d’Etinde devraient être fournis à GDC sur la durée du contrat. 

GDC prévoit de distribuer ce gaz à des producteurs indépendants d’électricité ciblant la satisfaction de la demande d’énergie dans la capitale économique du Cameroun (Douala), ainsi que des clients industriels et des particuliers.

Le gaz sera acheminé jusqu’à la côte par NewAge. Pour arriver à Douala, GDC compte construire un gazoduc d’environ 60 km, qui ira de Limbe (ville côtière dans la région du Sud-Ouest) à Bekoko (commune de Dibombari, région du Littoral) pour rejoindre les installations existantes de GDC qui permettent de fournir la ressource à Douala.

A travers ce gazoduc, VOG estime qu’il y aura la possibilité d’alimenter des petites centrales à gaz sur l’itinéraire de l’infrastructure, notamment dans des villes comme Ombe, Mutengene, Tiko et Buea.

La filiale de VOG soutient avoir déjà commencé des négociations avec des institutions multilatérales et des organismes de crédit à l’exportation pour financer la dette du projet. La décision finale d’investissement est projetée au second semestre 2020.

Le champ Etinde, situé dans le bassin sédimentaire du Rio del Rey, au large du Cameroun, est opéré par NewAge (qui détient une participation de 37,5%), aux côtés du russe Lukoil (37,5%) et du britannique Bowlewen (25%). La mise en production du champ est envisagée à partir d’une unité flottante de liquéfaction flottante de gaz naturel.

Gaz du Cameroun produit et distribue du gaz naturel à Douala, la capitale économique du Cameroun. L’entreprise opère actuellement dans le champ gazier Logbaba, du bassin Douala/Kribi-Campo, et dessert, depuis 2012, par un pipeline de 49,6 km, les zones industrielles de Bassa et Bonabéri à Douala.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *