Assurance du commerce en Afrique: l’ACA s’attend à 30 millions EUR à son capital avec l’arrivée du Sénégal et du Burkina




Les participations de ces deux pays sont assurées par la Banque européenne d’investissement

 

L’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique (ACA) compte désormais le Sénégal parmi ses pays membres (annoncée par l’institution le 09 décembre). Le Burkina Faso devrait bientôt suivre à la faveur d’un accord de participation signé le 16 décembre. 

En rejoignant l’ACA, les deux pays d’Afrique de l’Ouest viennent avec un apport en capital de 15 millions d’euros chacun à la faveur d’accords de participation signés avec l’agence. Les participations du Sénégal et du Burkina sont assurées via des décaissements de la Banque européenne d’investissement (BEI). La Banque accorde des prêts concessionnels à des pays pour faciliter leur adhésion à l’ACA. Le Bénin, le Cameroun, le Niger, le Togo sont parmi les principaux pays ont déjà bénéficié de ce soutien financier. 

L’adhésion du Sénégal comme 20e pays membre de l’institution est entérinée avec un apport en capital effectivement souscrit de 15 millions d’euros, qui a permis de porter le total des fonds propres de l’ACA à environ 473,8 millions de dollars américains. 

Pour le Burkina Faso, l’accord de participation a été signé mais le décaissement des fonds propres du pays par la BEI est en attente.

“A l’issue de la signature de cet accord de participation, la BEI procédera au décaissement des fonds propres du Burkina Faso, qui remplit ainsi ses conditions d’adhésion […] le mécanisme de garantie des investissements de l’ACA devrait apporter la sécurité aux investisseurs et faciliter le commerce et l’accès au financement des projets de développement dans le pays. L’exposition brute actuelle de l’ACA au Burkina Faso s’élève à 36 millions d’USD – avec un marché potentiel de projets prioritaires dans les secteurs de la finance, des énergies renouvelables, du pétrole et du gaz, estimé à 1,8 milliard d’USD, qui devrait se matérialiser lorsque le pays aura finalisé son adhésion à l’ACA.”, a révélé l’Agence le 16 décembre. 

L’ACA est une institution panafricaine qui propose des solutions de crédit et d’atténuation des risques (politiques) aux sociétés, investisseurs et prêteurs actifs dans le commerce en Afrique. Elle a été créée en 2001 par le Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Common Market for Eastern and Southern Africa, Comesa) avec le soutien technique et financier du Groupe de la Banque mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *