Angola: les compagnies pétrolières Eni et Sonangol vont construire une centrale solaire de 50 MW dans le sud du pays




La centrale va être réalisée par Solenova, une entreprise commune contrôlée conjointement par les deux entités

 

La compagnie pétrolière italienne Eni et la compagnie pétrolière nationale d’Angola Sonangol ont signé, le 05 juin dernier à Luanda, un protocole d’accord pour la constitution de Solenova Ltd, une entreprise chargée d’évaluer et de développer des projets de production d’électricité à partir des énergies renouvelables en Angola.

La première opportunité retenue par les deux entités dans le cadre de leur entreprise commune est la construction d’une centrale solaire de 50 MW dans le sud du pays, pour réduire la dépendance de la région ciblée aux centrales thermiques diesel, relève Eni dans un communiqué publié le 05 juin dernier.

L’initiative s’inscrit dans la stratégie gouvernementale de l’Angola de générer 800 mégawatts de capacité installée à partir des énergies renouvelables – principalement le solaire – d’ici 2025, souligne le communiqué.

Eni indique par ailleurs que la constitution de Solenova avec Sonangol rentre dans la stratégie du groupe pétrolier et gazier italien de réaliser 1,6 GW de projets d’énergies éolienne et solaire dans le monde d’ici 2022, avec un investissement de 1,4 milliard d’euros sur la période 2019 – 2022. L’ambition d’Eni est d’atteindre 05 gigawatts d’ici 2025.

L’entreprise italienne est présente en Angola depuis 1980. Les quantités qui reviennent à Eni dans les activités de production d’hydrocarbures en Angola sont estimées à environ 150 000 barils équivalent pétrole par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *