Algérie: l’appel d’offres aux investisseurs pour le projet de 1 GW de solaire ouvert jusqu’à fin avril 2022




Le projet est initié par le ministère algérien de la Transition énergétique et des Énergies renouvelables

 

L’Algérie a ouvert, fin décembre et ce jusqu’au 30 avril 2022, un appel d’offres aux investisseurs pour la réalisation du projet “Solar 1000 MW”

Le projet consiste en la construction de centrales solaires photovoltaïques d’une capacité totale de 1 000 mégawatts-crête dans diverses régions du territoire algérien, en lots de 50 MWc à 300 MWc chacun. 

Les soumissionnaires étrangers ou algériens qui seront sélectionnés à l’issue de l’évaluation des offres devront constituer des sociétés de projet (Special purpose vehicle en anglais ou SPV) pour les centrales qu’elles se verront attribuer. 

“Les sociétés de projets seront chargées du développement, du financement, de la conception, de la fourniture d’équipements, de la construction, de l’exploitation et de la maintenance des centrales solaires photovoltaïques, de la réalisation des installations d’évacuation et de raccordement aux réseaux électriques des dites centrales ainsi que la commercialisation de l’électricité produite à partir de ces centrales et ce, conformément aux lois et règlementations en vigueur en Algérie ainsi qu’aux dispositions des documents contractuels […] La commercialisation de l’électricité produite se fera à travers un contrat de vente et d’achat d’électricité (Power Purchase Agreement PPA), conclu pour une durée d’exploitation de vingt-cinq ans (25) ans pour chacune des centrales, entre la société de projet et l’acheteur désigné”, souligne le ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables (MTEER) dans l’appel d’offres. 

Les sites seront mis à la disposition des attributaires par la Société algérienne des énergies renouvelables (Shaems Spa).

Le ministre algérien de la Transition énergétique et des Énergies renouvelables, Benatou Ziane, avait révélé en novembre que 11 sites d’une superficie totale de 4250 hectares avaient été identifiés pour le projet, avec la participation active des wilayas (préfectures) de El Bayadh, Ouargla, El Oued, Ghardaïa, El M’Ghair et Béchar.

La Shaems, spécialement créée pour traiter cet appel d’offres et d’autres projets d’énergies renouvelables de l’Algérie, pourra prendre des participations dans chacune des centrales.

Reaction(s) :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *