Cameroun: recherche d’un évaluateur de la mise en oeuvre du Projet hydroélectrique de Lom Pangar




Le consultant devra s’intéresser principalement à l’usage des fonds débloqués par la Banque mondiale dans ce projet exécuté dans la région de l’Est. Candidatures recevables à EDC jusqu’au 23 juillet

 

Electricity Development Corporation (EDC) a rendu public, le 09 juillet dernier dans la presse publique, un appel à manifestation d’intérêt pour le “recrutement d’un consultant en vue de l’évaluation finale du Projet hydroélectrique de Lom Pangar (PHLP) en ce qui concerne les fonds de la Banque Mondiale”.

“L’objectif global de la consultation est d’évaluer le niveau de mise en œuvre des activités financées non seulement par la Banque Mondiale, mais aussi par les deux autres bailleurs que sont la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et l’Agence Française de Développement (AFD) […] Une évaluation différente sera effectuée pour les fonds de la Banque Africaine de Développement et la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC)”, indique la société publique.

Le coût total du projet d’aménagement hydroélectrique de Lom Pangar a été arrêté à 494 millions de dollars; montant sur lequel la Banque mondiale a apporté 132 millions de dollars.

Le projet comporte trois principales composantes: un barrage de retenue permettant de réguler le débit de la Sanaga et d’améliorer la production des centrales hydroélectriques situées à l’aval du fleuve (barrage fonctionnel depuis le second semestre 2016); une centrale hydroélectrique de 30 MW et les ouvrages associés dont une ligne de transport d’électricité 90 kV de 105 à 120 kilomètres de long et un poste HT/MT localisé dans le chef-lieu de la région de l’est (phase en cours). La troisième composante a trait à des mesures environnementales et sociales prévues dans le projet.

Le consultant devra précisément, entre autres missions: “évaluer le niveau de respect des procédures financières dans l’utilisation des fonds Banque Mondiale, BEI et AFD”; “fournir des informations sur la mise en œuvre et les résultats obtenus composante par composante pendant la période allant du début du projet jusqu’à la date du rapport final du consultant”; “faire des recommandations sur la performance du projet et les priorités futures pour les activités financées par la Banque Mondiale, l’AFD et la BEI”.

Le consultant retenu aura un délai de 60 jours pour rendre le rapport d’évaluation attendu

EDC informe que les candidatures et demandes d’informations supplémentaires sont recevables à son siège à Yaoundé, jusqu’au 23 juillet 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *