Accord pour la construction d’un gazoduc sous-marin entre l’Egypte et Chypre




Les deux pays ont conclu un accord sur la construction d’un pipeline de gaz naturel sous-marin afin de transporter le gaz naturel chypriote jusqu’aux installations de liquéfaction égyptiennes. L’accord a reçu l’aval de l’UE et sera signé à l’automne 2018

 

Chypre et l’Égypte ont conclu un accord sur la construction d’un pipeline sous-marin afin de transporter le gaz naturel chypriote jusqu’aux installations de liquéfaction égyptiennes, a rapporté lundi, 06 août, la télévision publique chypriote.

Cet accord a reçu l’aval de l’Union européenne (UE) et sera signé cet automne, a-t-elle indiqué.

Le pipeline utilisera en partie les infrastructures égyptiennes existantes pour transporter le gaz naturel du gisement chypriote d’Aphrodite jusqu’à Idku ou Damiette (en Egypte), où les sites de liquéfaction sont actuellement inutilisés à cause de l’épuisement des gisements égyptiens en mer Méditerranée.

La télévision d’État a rapporté que la conclusion de cet accord mettrait en mouvement le processus pour l’exploitation du gisement d’Aphrodite, géré par la compagnie américaine Noble Energy, en association avec une compagnie israélienne et avec Shell.

Elle a également indiqué que le gouvernement chypriote s’apprêtait à ouvrir les négociations avec Noble Energy sur sa demande d’augmenter les parts des entreprises dans les produits de ce gisement.

Noble Energy a demandé que soient inversées les participations du gouvernement chypriote et de ces entreprises dans le produit de la vente de ce gaz, parts qui, à l’origine, s’élèvent respectivement à 60 % et 40 %, selon ce reportage.

Selon des sources citées par la télévision d’État, l’intention du gouvernement à l’égard de cette requête de Noble Energy est d’introduire de nouveaux éléments dans cet accord.

S’il doit y avoir une différenciation dans le ratio de partage des produits, elle doit être accompagnée de nouvelles dispositions, concernant par exemple le démarrage de l’exploitation du gisement gazier suivant un calendrier fixé, selon ces sources.

Le gouvernement chypriote prévoirait de commencer la vente de gaz du gisement d’Aphrodite à partir de 2022, selon la télévision d’État. Le gisement gazier d’Aphrodite est un gisement de gaz naturel d’une capacité estimée au moins à 116 millions de mètres cubes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *