Ghana: Boakye Agyarko congédié de la tête du ministère de l’Energie




Le chef de l’Etat a demandé lundi, 06 août, à M. Agyarko de céder son poste à John Peter Amewu, ministre des Terres et des Ressources naturelles, qui exercera par intérim la fonction de ministre de l’Energie jusqu’à ce qu’un remplaçant ait été trouvé

 

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a limogé son ministre de l’Energie Boakye Agyarko (photo) avec prise d’effet immédiate, a annoncé lundi 06 août la présidence dans un communiqué.

Le communiqué indique que le poste va être assuré de manière intérimaire par John Peter Amewu, ministre des Terres et des Ressources naturelles, jusqu’à ce qu’un remplaçant ait été trouvé.

Aucune raison n’a été avancée pour le renvoi de M. Agyarko, qui avait été nommé à cette fonction en janvier 2017.

La presse locale a cependant affirmé que ce limogeage était lié aux démarches du ministère de l’Energie de modifier certaines clauses d’un accord controversé d’une valeur de 510 millions de dollars américains, signé en 2015 entre le précédent gouvernement du Ghana et Africa & Middle East Resources Investment Group (AMERI) Energy, un consortium basé aux Emirats arabes unis (EAU).

En vertu de l’accord actuel, le consortium s’est engagé à opérer une centrale électrique de secours de 300 MW au Ghana pour une durée de cinq ans. Le nouvel accord viserait à prolonger cette durée à 15 ans, et à inviter une nouvelle entreprise à gérer la centrale pendant cette période.

Le gouvernement estime en effet que l’accord initial n’est pas rentable, d’où la décision du ministère de l’Energie de le renégocier. Cette décision a cependant créé la controverse, et le nouveau projet d’accord a été retiré du Parlement après que les Ghanéens ont exprimé des inquiétudes quant à son coût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *