La Zambie perd environ 81 millions de dollars par an à cause du trafic de carburant




D’après le Conseil de régulation de l’énergie (ERB), le programme de marquage de carburant lancé en février dans le pays a révélé que l’altération et la revente d’essence sont endémiques en Zambie, et représentent un manque à gagner de plusieurs millions de dollars

 

La Zambie perd environ 81 millions de dollars américains par an en raison des pratiques de revente clandestine et d’altération du carburant sur le marché, a déclaré mardi dernier, 25 septembre, l’agence chargée de réguler le secteur énergétique du pays.

Langiwe Lungu, directrice exécutive du Conseil de régulation de l’énergie (Energy Regulation Board en anglais, ERB), a indiqué qu’un programme de marquage de carburant lancé en février a révélé que l’altération et la revente d’essence sont endémiques dans ce pays d’Afrique australe, et représentent un manque à gagner de plusieurs millions de dollars pour la Zambie.

« Après avoir exploré le marché en profondeur grâce à son programme de marquage de carburant depuis février 2018, l’ERB va maintenant se tourner de toute urgence vers des mesures de répression, notamment dans le couloir Nord-Sud, où le crime est endémique », a-t-elle affirmé.

L’ERB procédera aussi à des prélèvements et à des examens permanents du carburant dans les stations-service, les installations de stockage des entreprises de vente d’essence et toutes les autres installations de stockage ou de vente, a-t-elle ajouté.

Il est nécessaire de préserver la qualité de l’essence en Zambie, et de faire en sorte que les ventes de carburant génèrent la totalité des revenus qu’elles sont supposées rapporter, a-t-elle précisé.

Langiwe Lungu a mis en garde ceux qui se livrent à des activités illégales dans le secteur pétrolier, les avertissant que l’ERB allait travailler de concert avec les forces de sécurité pour remettre de l’ordre dans ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *