Niger: 128,8 millions de dollars de la BAD pour le projet d’appui au programme Kandadji




L’accord de financement y relatif a été signé le 11 juin 2019. Le programme Kandadji comprend un barrage à buts multiples dont une centrale de 130 MW

 

La ministre nigérienne du Plan, Aïchatou Kane Boulama (photo, c), et la directrice générale de la BAD pour l’Afrique de l’Ouest, Marie-Laure Akin-Olugbade (photo, d), ont signé, le 11 juin 2019, l’accord de financement de 128,8 millions de dollars américains de la BAD pour la réalisation du Projet d’appui au programme “Kandadji” de régénération des écosystèmes et de mise en valeur de la Vallée du Niger (PA-KRESMIN).

La signature de l’accord a eu lieu à Malabo (Guinée équatoriale), en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement.

Le financement avait été approuvé par le conseil d’administration de la BAD le 22 mai. Il est constitué d’un prêt de 65,1 millions de dollars du Fonds africain de développement, un don de 49,7 millions de dollars du même Fonds et un prêt de 14 millions de dollars de la Facilité d’appui à la transition.

La BAD est le chef de file des partenaires du Niger sur le programme Kandadji, dont la mise en oeuvre est prévue sur six ans (2019-2025).

Il consiste en la réalisation d’un barrage à buts multiples.

Situé à environ 180 km en amont de Niamey, au sud d’Ayorou, dans la Région de Tillabéry (sud-ouest du Niger), le barrage de Kandadji devait permettre à terme d’irriguer plus de 45 000 hectares et contribuer à l’amélioration de la desserte en électricité au Niger, grâce à une puissance installée de 130 mégawatts pour une production annuelle prévue de 629 GWh.

Avec la présence d’un réservoir de régulation de 1,6 milliard de m3, il garantira aussi un débit minimum de 120 m3/s à Niamey et sécurisera les différents usages socio-économiques de l’eau, selon les études techniques.

La centrale hydroélectrique du barrage, d’une puissance de 130 MW, sera réalisée par l’entreprise chinoise China Gezhouba Group Company Ltd (CGGC) dans un délai contractuel de 58 mois. Les travaux ont été lancés le 26 mars dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *