Le Cameroun enregistre de meilleures recettes pétrolières sur les 09 premiers mois de l’année par rapport à 2016




Grâce à la hausse des cours du brut cette année, les recettes pétrolières ont fourni 284,4 milliards F CFA (433,5 millions d’euros) au budget de l’Etat à fin septembre 2017, en augmentation de 42,6 milliards F CFA par rapport à la même période en 2016

 

Les recettes pétrolières ont généré 284,4 milliards F CFA (environ (433,5 millions d’euros) à fin septembre 2017 au budget de l’Etat, soit une augmentation de 42,6 milliards F CFA (17,6%) par rapport aux recettes enregistrées à la même période en 2016, renseigne la note sur l’“exécution budgétaire à fin septembre 2017” rendue publique par le ministère des Finances.

Elles sont constituées de 239,1 milliards F CFA provenant de la redevance pétrolière de la Société nationale des hydrocarbures (SNH) et 45,3 milliards d’impôt sur les sociétés pétrolières.

“Par rapport aux 331 milliards de prévision pour les neuf premiers mois, leur taux de réalisation est de 85,9%”, indique le ministère des Finances.

La hausse enregistrée au cours des neuf premiers mois de l’année 2017, en comparant avec l’année 2016, résulte d’une revalorisation des cours du pétrole brut sur le marché international, lesquels ont connu une augmentation de “23,8% en glissement annuel, passant en moyenne de 42,1 dollars le baril sur les neuf premiers mois de 2016 à 52,1 dollars sur les neuf premiers mois de 2017”.

Les recettes non pétrolières (impôts et taxes, recettes douanières, recettes non fiscales) sont quant à elles établies à 1 885,6 milliards F CFA (près de 2,9 milliards d’euros) à fin septembre 2017 contre 1 816,7 milliards à fin septembre 2016, “soit une augmentation de 68,9 milliards (+3,8%) entre les deux périodes.”

Par rapport aux prévisions, qui tablaient sur 2 040,5 milliards F CFA de recettes à fin septembre 2017, elles sont plutôt en retrait de 154,9 milliards, “soit un taux de réalisation de 92,4%”.

De manière générale, au cours des neuf premiers mois de l’exercice 2017, les recettes budgétaires totales s’élèvent à 2 825,8 milliards F CFA (environ 4,3 milliards d’euros), “en hausse de 278,1 milliards (+10,9%) en glissement annuel”.

Cependant, relève le ministère des Finances, “l’objectif des recettes budgétaires totales pour les neuf premiers mois fixé à 3 119,4 milliards (environ 4,7 millions d’euros) n’a pas été atteint. Les réalisations se situent à 2 825,8 milliards, soit à un taux de réalisation de 90,6%.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *