Marché du pétrole: l’Opep et ses partenaires maintiennent les coupes de production de mars en avril




Décision prise jeudi 04 mars par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés, désignés sous l’acronyme Opep+

 

 

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés, désignés sous l’acronyme Opep+, ont décidé, jeudi 04 mars, de maintenir leur niveau de production actuel jusqu’à fin avril prochain.

Au total, l’alliance a donc convenu de laisser sous terre 7,05 millions de barils par jour (mbj) en mars, contre 7,125 mbj en février et 7,2 mbj en janvier.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par l’organisation à l’issue d’une réunion tenue par visioconférence.

Selon le document, l’Arabie saoudite a annoncé qu’elle prolongeait jusqu’en avril la limitation volontaire de sa production de pétrole d’un million de barils par jour (bpj).

« Les ministres de l’Opep+ sont convenus de prolonger d’un mois la réduction de leur production, accordant des exemptions à la Russie et au Kazakhstan. Afin de répondre à leurs besoins intérieurs, la Russie est autorisée à augmenter son offre de 130 000 barils par jour en avril, et le Kazakhstan de 20 000 bpj supplémentaires », précise le communiqué.

Depuis début janvier 2021, l’Opep+ a adopté des réductions de production de 7,2 millions de barils par jour, en plus d’une réduction volontaire saoudienne d’un million de barils par jour, de début février à fin mars.

Les ministres ont salué l’Arabie saoudite pour « avoir prolongé les ajustements volontaires supplémentaires d’un million de barils par jour pour le mois d’avril 2021, ce qui reflète son leadership et son approche flexible et proactive ».

Les ministres ont affirmé les contributions positives continues de l’accord de coopération en faveur du rééquilibrage du marché mondial du pétrole, faisant référence à l’accord historique d’avril 2020 visant à réduire la production de 9,7 millions de barils par jour. En ce sens, les réductions ont été réduites à 7,2 millions de barils par jour début janvier 2020.

Le taux de respect de l’accord d’avril par les États membres a atteint 103% en février, « ce qui renforce le respect total de l’accord par les pays participants ».

Depuis que les réductions sont entrées en vigueur début mai 2020 jusqu’à fin janvier 2021, les membres de l’Opep+ ont réduit l’offre sur le marché d’une production de 2,3 ​​milliards de barils, selon le communiqué.

Les prix du pétrole brut ont grimpé d’environ 5%, après que l’organisation a annoncé que les niveaux de production seront maintenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *