Cameroun: le stockeur rassure sur ses capacités, qui mettent les ménages “à l’abri des pénuries de gaz domestique en fin d’année”

La SCDP assure que les capacités des centres de stockage de gaz de pétrole liquéfié (GPL) à Yaoundé et Douala sécurisent l’approvisionnement des principales régions du Cameroun

 

Le Centre emplisseur gaz de Bonabéri à Douala et le dépôt de Nsam à Yaoundé permettent d’approvisionner sans pénurie, en gaz domestique, au moins sept des 10 régions du Cameroun, selon la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP).

S’agissant du premier, “qui a vu ses capacités augmenter de près de 60% en 2015”, explique la SCDP, il permet désormais de “sécuriser l’approvisionnement des régions du Littoral, de l’Ouest, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et d’améliorer les transferts des produits vers tous les dépôts de l’intérieur”.

Le dépôt de Nsam, construit “dans les années 1960” et doté de capacités supplémentaires de stockage de GPL en novembre 2016, a vu sa capacité de stockage doubler, passant de 1000 à 2000m3. Toutes choses qui donnent “une flexibilité d’approvisionnement de la ville qui passe ainsi de 05 à 10 jours d’autonomie de disponibilité de stocks, à la satisfaction des populations des régions du Sud et de l’Est qui se retrouvent désormais à l’abri des récurrentes pénuries de gaz domestique en fin d’année”.

Toujours d’après la SCDP, les nouveaux équipements du dépôt de Nsam “permettent de mettre sur le marché des régions du Centre, du Sud et de l’Est 1200 bouteilles de 12,5Kgs par heure soit 12 000 bouteilles par jour”.  

Créée en juillet 1979 par l’Etat, la SCDP est la seule société qui assure le stockage et la distribution de produits pétroliers sur le territoire national. Elle revendique un “réseau de 13 dépôts modernes répartis dans 7 régions du pays”, permettant “la couverture totale du territoire national”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *