Le Congo, dépendant des recettes d’hydrocarbures, a une dette publique équivalente à 110% de son PIB (FMI)




Le FMI a effectué une mission à Brazzaville du 25 septembre au 04 octobre 2017, mission au bout de laquelle l’institution a reconnu que l’Etat congolais fait face à “des déséquilibres macroéconomiques importants”

 

La République du Congo, pays d’Afrique centrale où les hydrocarbures constituent 90% des exportations et 75% des recettes, fait face à une sévère crise économique depuis la chute des cours du baril de pétrole au second semestre 2014.

D’après le Fonds monétaire international (FMI), qui a effectué une mission à Brazzaville du 25 septembre au 04 octobre 2017, le Congo fait face “à des déséquilibres macroéconomiques importants”.

« Sur la base des informations fournies par les autorités, les autorités et la mission ont évalué le niveau de la dette publique contractée et/ou garantie par l’Etat à fin juillet 2017 à 5 329 milliards de francs CFA (à peu près 9,14 milliards de dollars américains). En pourcentage du Produit Intérieur Brut, la mission estime cette dette à environ 110 pour cent. Ce chiffre n’inclut ni les dettes litigieuses ni les arriérés intérieurs accumulés depuis 2014”, relève le communiqué de fin de mission publié par le FMI sur son site.

“Les résultats de la mission vont guider les prochaines étapes vers un éventuel programme soutenu par le FMI pour rétablir la stabilité macroéconomique et promouvoir une croissance soutenue et inclusive”, annonce l’institution financière multilatérale.

Mardi 10 octobre, en conférence de presse relative à la mission du FMI, le Premier ministre, Clément Mouamba, a reconnu que “le Congo a des besoins énormes”. Selon le PM congolais, il faut assurer néanmoins “la paie de ceux qui travaillent”.

« On s’était endormi sur le pétrole, au lieu de considérer que les deux mamelles des ressources sont les douanes et les impôts. On devrait faire du pétrole un produit d’appoint », a aussi relevé Clément Mouamba, dans des déclarations rapportées par l’AFP.

Le Congo exporte environ 232 000 barils de pétrole par jour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *