Le Soudan salue l’intérêt de compagnies pétrolières pour le pays après la levée de l’embargo




Le 06 octobre dernier, les Etats-Unis ont levé les sanctions économiques qui pesaient sur le Soudan depuis 20 ans

 

Le gouvernement soudanais a annoncé mercredi, 11 octobre, avoir reçu des demandes de la part de compagnies pétrolières internationales pour investir dans le pays à la suite la levée, qui entrera en vigueur jeudi, des sanctions économiques américaines.

« L’entrée d’entreprises dotées de capacités financières et techniques avancées permet au pays d’exploiter les champs de pétrole et de gaz dans la région de la mer Rouge et dans d’autres régions de l’ouest », a déclaré le ministre soudanais du Pétrole et du Gaz,  Abdul Rahman Othman, dans un communiqué rapporté par Anadolu Agency.

Le 6 octobre 2017, les États-Unis ont levé l’embargo économique qui pesait sur le Soudan depuis vingt ans. Une mesure que Washington avait imposée en 1997, en raison du soutien présumé du régime de Khartoum à des groupes islamistes.

En réalité, une partie de ces sanctions avaient déjà été levée par Barack Obama, pour une période probatoire de six mois.

La levée des sanctions économiques permettra par exemple la reprise des échanges commerciaux entre les États-Unis et le Soudan, celle des importations/exportations, la possibilité de transactions bancaires internationales et l’attrait d’investisseurs dans divers secteurs de l’économie soudanaise.

En matière d’hydrocarbures, le Soudan a entamé sa production de pétrole en 1999, avec une production quotidienne de 450 mille barils. Ce chiffre a chuté à seulement 110 mille barils par jour, après la sécession du Soudan du Sud en 2011 et le transfert de 75% des puits de pétrole au gouvernement sud-soudanais.

Les sanctions économiques américaines avaient interdit aux sociétés étrangères d’investir au Soudan, imposant des sanctions aux contrevenants.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *