Cameroun: avant la crise, le Nord-Ouest fournissait officiellement près de 90% des poteaux bois bruts pour la distribution d’électricité




Avec l’insécurité présente dans la région depuis 2016, le distributeur d’électricité s’est tourné vers la région de l’Ouest

 

 

Eneo attribue certains des incidents survenus sur le réseau de distribution d’électricité au premier trimestre (03 décès et 07 blessés en 2020 contre 02 et 08 en 2019) au mauvais état des poteaux et aux difficultés à les renouveler.

“La cause majeure demeure la pénurie des poteaux bois résultant d’une rupture du flux d’approvisionnement des poteaux bois bruts provenant de la région du Nord-Ouest, d’où provenaient environ 90% des poteaux bois”, affirme l’entreprise dans son bulletin d’information du mois de mai 2020. 

Pour sécuriser son approvisionnement en poteaux bois, l’entreprise a engagé un processus d’acquisition de nouvelles forêts d’eucalyptus dans la région de l’Ouest. “Des partenariats ont aussi été engagés avec des fournisseurs locaux pour la fabrication des poteaux en béton. Le programme de remplacement de 90 000 poteaux bois pourris a aussi été accéléré”, indique l’opérateur.

Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest – les deux régions anglophones du Cameroun – sont en proie à des actes de terreur depuis fin 2016, en raison de velléités insurrectionnistes.

Eneo estime que la rareté des poteaux bois et la situation sécuritaire dans les deux régions figurent parmi les causes principales de la baisse des nouveaux branchements et du rallongement des délais de réalisation des branchements (officiellement de 3 à 4 jours en zone urbaine, et de 7 à 9 jours en zone rurale) au premier trimestre 2020. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *