Algérie: les hydrocarbures ont représenté 93,08% des exportations de janvier à septembre 2018




Les ventes d’hydrocarbures à l’étranger se sont établies à 27,93 milliards de dollars sur les neuf premiers mois de l’année, contre 24,32 milliards à la même période en 2017, selon les statistiques publiées par les Douanes algériennes le 28 octobre

 

Les hydrocarbures ont encore représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger au cours des neuf premiers mois de l’année: 93,08% du montant global des exportations, en s’établissant à 27,93 milliards de dollars américains, contre 24,32 milliards à la même période en 2017, soit une hausse de 14,86%.

D’après les données publiées dimanche, 28 octobre, par le Centre national des transmissions et du système d’information des Douanes (Cntsid), les exportations hors-hydrocarbures demeurent marginales en représentant 6,92% du montant global des exportations, soit une valeur de 2,08 milliards de dollars, même si elles ont connu une hausse de près de 51% par rapport à la même période en 2017.

Entre janvier et fin septembre 2018, les exportations globales se sont hissées à 30,012 milliards de dollars contre 25,697 milliards sur les neuf premiers mois de 2017, soit une hausse de 16,8%.

Pour ce qui est des importations, la facture des produits énergétiques et lubrifiants (dont les carburants) a connu une baisse de 626 millions de dollars, passant à 772 millions de dollars sur les neuf premiers mois de 2018 contre 1,4 milliard de dollars à la même période en 2017.

Les importations globales ont légèrement reculé à 33,703 milliards de dollars contre 34,224 milliards à la même période en 2017, soit une diminution de 521 millions de dollars (-1,52%).

Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 89% sur les neuf premiers mois de l’année, contre 75% à la même période l’année précédente.

L’Italie demeure le premier client de l’Algérie avec 4,43 milliards de dollars (14,75% des exportations globales algériennes), suivie de la France avec 3,58 milliards (11,93%), l’Espagne avec 3,56 milliards (11,88%), les Etats-Unis avec 2,88 milliards (9,61%) et la Grande-Bretagne avec 1,88 milliard (6,3%).

La Chine occupe toujours la première place du côté des fournisseurs, avec 5,52 milliards de dollars (16,4% des importations globales algériennes), devant la France avec 3,45 milliards de dollars (10,25%), l’Italie avec 2,80 milliards (8,32%), l’Espagne avec 2,57 milliards (7,64%) et l’Allemagne avec 2,25 milliards (6,7%).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *