Algérie: le champ gazier de Timimoun, entré en production, compte 37 puits

Ces puits sont reliés à une usine de traitement raccordée au gazoduc transportant le gaz des gisements du Sud-Ouest algérien à Hassi R’mel (GR5). Capacité de production de 5 millions de m3 de gaz par jour

 

Le champ gazier de Timimoun (sud-ouest algérien), entré en production au courant du premier trimestre 2018, comprend 37 puits reliés à une usine de traitement raccordée au gazoduc transportant le gaz des gisements du Sud-Ouest algérien à Hassi R’mel (GR5), détaille une note publiée par la compagnie française Total.

Total, qui détient une participation de 37,75% dans ce champ, y intervient aux côtés de la compagnie nationale algérienne Sonatrach (51%) et l’espagnol Cepsa (11,25%).

Le complexe possède une capacité de production de “5 millions de mètres cubes de gaz par jour en plateau (environ 30 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j)”, informe Total.

Le Groupement gazier de Timimoune (GTIM) à Hassi Barouda a été inauguré le 27 mars dernier par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à l’événement.

D’après l’APS, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, et celui des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, étaient également présents à la cérémonie d’inauguration; ainsi que le PDG de Sonatrach, Abdelmoumène Ould Kaddour, et des représentants des compagnies Total et Cepsa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *