Zambie : 120 mégawatts de projets de centrales solaires photovoltaïques attribués à six coentreprises




Le plus petit tarif des offres retenues est fixé à 3,999 cents de dollar américain par kilowattheure (3,999 USc/kWh) et la moyenne pondérée de tous les six projets est de 4,41 cents par kWh. Le plus bas en Afrique subsaharienne selon GET FiT Zambia

 

GET FiT Zambia a publié, le 05 avril dernier, la liste des attributaires de l’appel d’offres international lancé pour la réalisation de centrales solaires photovoltaïques dans le cadre de la première phase de la politique REFiT (Renewable Energy Feed-in-Tariff, Tarifs de rachat garantis dans les énergies renouvelables) du gouvernement zambien.

L’appel d’offres ciblait initialement 100 MW mais les autorités zimbabwéennes ont décidé d’ajouter 20 MW supplémentaires. Les centrales seront réalisées par des producteurs indépendants d’électricité.

Les deux premiers projets, de 20 MW chacun au tarif de 3,999 cents de dollar américain par kWh, ont été attribués aux coentreprises entre Building Energy et Pele Energy, et entre Bulemu East et West.

Les deux seconds projets, de 20 MW chacun au tarif de 4,52 cents par kWh, ont été attribués aux coentreprises entre Globeleq et Aurora Power Solutions; et entre Aurora Sola One et Two.

Les deux derniers projets, de 20 MW chacun au tarif de 4,80 cents par kWh, ont été accordés aux coentreprises entre InnoVent et CEC; et entre Garneton North et South Solar.

Le plus petit tarif des offres retenues est fixé à 3,999 cents de dollar américain par kilowattheure (3,999 USc/kWh) et la moyenne pondérée de tous les six projets est de 4,41 cents par kWh.

GET FiT Zambia indique avoir mis sur la liste d’attente deux autres coentreprises, qui ont présenté des offres pour des projets de 40 MW chacun, au cas où l’un des consortiums retenus ne serait pas en mesure de respecter les conditions préétablies (délais, exigences de conformité, entre autres).

“C’est la première fois que des enchères d’un appel d’offres public dans les projets solaires photovoltaïques tombent en dessous de 4 cents de dollar en Afrique subsaharienne”, commente GET FiT Zambia.

L’attribution ne dépendait pas uniquement des coûts, mais aussi de critères techniques et financiers, précise l’institution.

Les consortiums retenus vont signer des contrats d’achat d’électricité (PPA) avec la compagnie nationale d’électricité Zesco (Zambia Electricity Supply Corporation Limited) et des accords intergouvernementaux avec le gouvernement zambien.

Ces accords sont des préalables à l’atteinte du closing financier des projets en vue du démarrage des travaux.

GET FiT Zambia assiste le gouvernement zambien dans sa stratégie de développement des énergies renouvelables. La structure, lancée en 2017, encadre les projets de producteurs indépendants supérieurs ou égaux à 20 MW.

GET FiT Zambia cible la mise en place de 200 MW de capacité installée via les renouvelables dans le pays d’Afrique australe d’ici 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *