Un ressortissant chinois arrêté aux Etats-Unis pour vol de secrets commerciaux dans une société pétrolière




Tan Hongjin, 35 ans, a été arrêté le 20 décembre dans l’État de l’Oklahoma dans le centre des États-Unis, où il résidait

 

Un ressortissant chinois a été arrêté aux États-Unis, accusé d’avoir dérobé des secrets commerciaux d’une société américaine du secteur pétrolier pour laquelle il travaillait, a annoncé le 21 décembre dernier le ministère américain de la Justice.

Tan Hongjin, 35 ans, a été arrêté le 20 décembre dans l’État de l’Oklahoma dans le centre des Etats-Unis, où il résidait. Selon le ministère, il a volé des secrets commerciaux « relatifs à un produit valant plus d’un milliard de dollars ».

M. Tan, qui est installé aux États-Unis depuis douze ans et a obtenu un doctorat au California Institute of Technology, est accusé d’avoir illégalement téléchargé des centaines de fichiers de sa société, comprenant de la propriété intellectuelle liée à la fabrication d’un produit pour le marché de l’énergie. Il a dérobé ces documents pour le compte d’une société chinoise lui ayant offert un emploi, a affirmé le ministère.

L’employeur américain n’a pas été identifié mais une page LinkedIn identifie un scientifique spécialiste des matériaux nommé Tan Hongjin travaillant pour le centre de recherche du groupe énergétique Phillips 66 à Bartlesville, en Oklahoma. Des médias locaux l’ont également lié à cette société.

« Le gouvernement chinois tente d’acquérir ou de dérober non seulement les plans et les projets du gouvernement des États-Unis mais aussi les idées et les innovations des personnes mêmes qui rendent notre économie si incroyablement performante », a prévenu au Congrès une semaine avant cette arrestation Bill Priestap, chef du département de contre-espionnage de la police fédérale (FBI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *