L’allemand Voith compte construire un centre de formation en hydroélectricité pour les professionnels angolais




Le centre aura vocation à fournir une formation de base et avancée aux travailleurs qualifiés en Angola, dans les professions techniques et commerciales pertinentes pour l’industrie hydroélectrique

 

 

Voith Hydro, filiale du groupe allemand Voith spécialisée dans la fourniture d’équipements pour l’industrie de l’hydroélectricité, a l’intention de construire un centre de formation en Angola pour renforcer les compétences des ressources humaines du pays d’Afrique australe.

Voith Academy aura vocation à fournir une formation de base et avancée aux travailleurs qualifiés en Angola dans les professions techniques et commerciales pertinentes pour l’industrie hydroélectrique, a appris Energies Media de source officielle auprès de Voith Hydro.

Le centre va permettre de dispenser la partie théorique de la formation. Pour le volet pratique, Voith prévoit de construire avec ses apprenants une petite centrale hydroélectrique dans la ville de Cuemba, province de Bié (centre de l’Angola).

Le projet est formellement envisagé depuis le mémorandum d’entente y relatif signé à Luanda le 07 février 2020 entre le ministre angolais de l’Energie et de l’Eau, João Baptista Borges, et le président-directeur général du groupe allemand Voith Dr Toralf Haag.

Voith consultera le ministère angolais de l’Energie et de l’Eau pour déterminer l’emplacement approprié.

L’investissement total envisagé est de “plusieurs millions d’euros”.

L’Agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid) évalue la capacité installée de l’Angola à 6400 MW dont 3700 MW en hydroélectricité. 

Le taux d’accès à l’électricité dans le pays est estimé à 36% avec un objectif de 60% d’ici à 2025.

Selon les données de Voith, l’Afrique a un potentiel hydroélectrique techniquement exploitable de 470 gigawatts (GW) pour environ 36 GW seulement exploités.

L’entreprise Voith Hydro, un des principaux fabricants mondiaux d’équipements hydroélectriques, est établie en Afrique depuis 1930, peut-on lire sur le site web de la structure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *