Tunisie : le développeur français Qair va réaliser une centrale solaire flottante sur le lac de Tunis




La centrale devrait avoir une capacité de 200 kW et sa mise en service est prévue fin 2021. L’accord pour la réalisation de l’ouvrage a été signé le 09 juillet dans la capitale tunisienne entre le STEG et Qair

 

 

Le développeur français de projets d’énergies renouvelables Qair a signé, le 09 juillet dans la capitale de la Tunisie, un accord de partenariat avec la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (STEG) pour la réalisation d’une centrale solaire flottante sur le lac de Tunis.

La centrale aura une capacité totale de 200 kW et elle sera financée par le Fonds d’étude et d’aide au secteur privé (Fasep) du Trésor français.

L’implémentation du projet est encore tributaire de certains accords que Qair doit signer « prochainement » avec le ministère de l’Energie et des Mines et d’autres sociétés tunisiennes.

La mise en service est projetée fin 2021.

Un volet de l’accord signé entre Qair et STEG concerne aussi des études sur le potentiel solaire photovoltaïque que la Tunisie pourrait exploiter à partir des projets flottants.

Qair a été attributaire, un mois auparavant, en juin 2020, d’un contrat pour un projet solaire d’une capacité de 10 MWc, prévu dans la municipalité de Feriana, gouvernorat de Kasserine. Le projet a été attribué à la faveur d’un appel d’offres lancé par le ministère tunisien de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique.

La Tunisie a pour objectif d’atteindre une part de 30% des énergies renouvelables dans le mix énergétique national à l’horizon 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *