Une troisième turbine à gaz installée à la Centrale électrique du Congo




Elle va permettre à la capacité de production de la centrale de passer de 300 à 450 mégawatts

 

La Centrale électrique du Congo (CEC) s’est dotée d’une troisième turbine à gaz, qui va porter sa capacité de production de 300 à 450 mégawatts (MW), a appris Xinhua le 12 février à Brazzaville de source proche du ministère congolais de l’Energie et de l’Hydraulique.

Cette troisième turbine sera lancée officiellement « dans les prochains jours » à la CEC, usine installée à Côte Matève, banlieue sud-est de Pointe-Noire au bord de l’océan Atlantique.

L’annonce de la mise en oeuvre de ce projet de turbine avait été faite en novembre 2018 par le PDG de la compagnie italienne Eni.

L’augmentation de la capacité de la CEC va renforcer la production énergétique nationale et réduire les délestages dans les deux principales villes du pays, Brazzaville et Pointe-Noire, où les habitants ne disposent pas d’électricité de façon permanente.

La CEC fournit 60% de l’électricité utilisée au Congo, en utilisant du gaz naturel.

Le pays d’Afrique centrale dispose d’une capacité installée d’un peu plus de 500 MW pour des besoins estimés à environ 600 MW.

Au Congo, les taux d’accès à l’électricité sont de 47% en zone urbaine et 5% en zone rurale, selon les chiffres officiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *