Nigeria: Tombia River Energy Company veut améliorer la distribution des gaz associés pour la production d’électricité dans le delta du Niger




L’entreprise a confié à la firme américaine Nearshore Natural Gas le soin de mener une étude sur la mise en place d’un réseau de distribution virtuel devant permettre de toucher plus de clients avec les gaz généralement brûlés sur les sites de production de pétrole

 

La firme américaine Nearshore Natural Gas va conduire une étude de faisabilité d’un réseau de distribution virtuel (virtual pipeline) des gaz associés au pétrole pour le compte de l’entreprise nigériane Tombia River Energy Company (TREC).

La réalisation de l’étude est financée par l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA), par le biais d’une subvention accordée à TREC, d’après un communiqué publié par l’agence gouvernementale américaine le 24 septembre dernier.

Tombia River Energy Company est une entreprise spécialisée dans la commercialisation de gaz associés (ou gaz de torchère) aux industries et entreprises dans la région du delta du Niger. Le gaz associé coexiste dans la roche réservoir avec un gisement de pétrole. La ressource est généralement utilisée par les clients de TREC dans des systèmes électriques hors-réseau.

Torchage

Le pétrole et le gaz sont généralement produits ensemble. Une fois séparé de l’eau et du pétrole, le gaz, s’il n’est pas disponible en quantités commerciales, est brûlé sur le site faute d’infrastructures de traitement (unités de liquéfaction, compression) ou de transport (gazoducs) pour être acheminé vers des centrales électriques, unités industrielles, etc. Le 

D’après une enquête publiée dans la revue scientifique Science le 31 août, le torchage de gaz (flaring en anglais) est responsable de 22% des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur pétrolier amont.

Pour Onsu Wegnerj, le projet porté par TREC permet de “transformer un polluant de l’environnement en un carburant indispensable pour l’électricité”.

L’étude de faisabilité confiée à Nearshore Natural Gas présentera l’intérêt d’utiliser le gaz associé à des fins d’alimentation en électricité au Nigeria. Il s’agira concrètement de présenter un modèle de conversion des gaz associés en gaz naturel comprimé (GNC) et la fourniture de ce gaz à des clients par pipeline, d’où l’idée de réseau de distribution virtuel.

Le projet utilisera des technologies américaines et s’inspirera de l’expérience des Etats-Unis en la matière, s’est réjoui l’USTDA.

L’Agence appuie les projets ayant des débouchés d’exportation de biens ou de services pour les Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *