Le transfert de propriété et des actifs de la raffinerie d’Augusta (Italie) à la compagnie pétrolière d’Etat algérienne Sonatrach est effectif




L’entreprise et Esso Italiana ont clôturé la transaction entamée en mai le 01er décembre 2018 à Milan

 

La compagnie nationale des hydrocarbures d’Algérie (Sonatrach) et Esso Italiana, filiale du groupe pétrolier américain ExxonMobil, ont clôturé, samedi, 01er décembre à Milan (Italie), la transaction portant sur le rachat de la raffinerie d’Augusta (située dans la province de Syracuse en Sicile).

L’opération avait été annoncée en mai par Sonatrach. Le transfert de propriété et des actifs était attendu cette fin d’année, après approbation de la vente par les autorités en charge de la concurrence en Italie.

“Le périmètre de cette transaction inclut la raffinerie d’Augusta, les trois terminaux pétroliers de Palerme, Naples et Augusta, ainsi que des participations dans des pipelines reliant la raffinerie aux différents terminaux”, précise le communiqué publié par la Sonatrach à l’issue de la clôture de la transaction.

Sonatrach Spa a créé une filiale, Sonatrach Raffineria Italiana Srl, pour gérer ces nouveaux actifs.

L’outil de raffinage aura la capacité de traiter le Sahara Blend (brut léger et à faible teneur en soufre issu des champs du sud algérien) et le fuel résiduel de la raffinerie de Skikda, située à l’est de la capitale Alger.

La Sonatrach compte améliorer l’autonomie de la consommation de diesel et d’essence en Algérie à travers cette opération.

Augusta va renforcer la capacité de raffinage de la Sonatrach de 10 millions de tonnes par an et fournir une “capacité de stockage équivalent à une autonomie supplémentaire de 3 jours de consommation en gasoil et de 3 jours de consommation en essence.”

La compagnie pétrolière d’Etat algérienne prévoit d’écouler les produits en excès traités par la raffinerie sur les marchés internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *