Tradex planifie l’ouverture de neuf stations-service au Cameroun, en RCA et en Guinée équatoriale en 2019




Le groupe camerounais spécialisé dans la distribution des produits pétroliers compte réaliser ses premiers points de vente en Guinée équatoriale cette année; et ouvrir en Centrafrique “la plus grande station-service d’Afrique centrale”

 

L’entreprise camerounaise Tradex, spécialisée dans le trading et la distribution des produits pétroliers, compte réaliser ou mettre en service en 2019 trois stations-service au Cameroun, trois en Guinée équatoriale et trois en République centrafricaine (RCA) “au minimum”, a appris Energies Media cette semaine auprès d’une source autorisée.

Tradex dispose déjà d’un réseau de 91 stations-service opérationnelles dans les pays où le groupe est présent: Cameroun, Tchad, RCA. L’entreprise contrôlée par la Société nationale des hydrocarbures du Cameroun (54%) a obtenu l’autorisation de distribuer les produits pétroliers en Guinée équatoriale en décembre 2018.

Au Cameroun, les nouvelles stations-service sont envisagées dans les régions du Centre (Ekoumdoum) et de la Sanaga-Maritime (Edéa et Dibamba). L’entreprise compte actuellement 64 stations-service sur l’étendue du territoire et occupe le deuxième rang en termes de parts de marché, derrière le leader Total qui contrôle plus de 183 stations.

En Guinée équatoriale, deux points de vente sont prévus dans la capitale Malabo et un autre point de vente à Bata.

En République centrafricaine, Tradex va ouvrir trois stations-service dans la capitale Bangui en 2019, dont l’une, quasiment achevée, a été présentée à Energies Media comme étant potentiellement “la plus grande station-service d’Afrique centrale”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *