Total et Eni obtiennent les droits exclusifs pour l’exploration pétrolière dans le bassin Offshore de l’Algérie




Les deux groupes ont signé des accords avec la compagnie nationale des hydrocarbures d’Algérie lundi, 29 octobre. Synthèse

 

Le groupe pétrolier français Total et la multinationale italienne Eni ont signé lundi, 29 octobre 2018, à Alger, deux accords avec la compagnie nationale des hydrocarbures d’Algérie (Sonatrach), pour l’exploration et l’évaluation du potentiel pétrolier du bassin Offshore algérien.

Les deux contrats incluent un “partenariat exclusif” pour l’exploration de ce bassin dans ses parties orientale et occidentale, soulignent les trois entreprises dans un communiqué conjoint consulté par Energies Media.

“Les travaux porteront sur l’acquisition de données sismiques 3D, le traitement sismique et leurs interprétations, ainsi que le forage d’un puits d’exploration dans chacune des deux zones”, détaille le document.

Outre ces deux accords, Total et Sonatrach ont également conclu un engagement pour le développement des énergies renouvelables. Le groupe français évaluera dans le cadre de cet accord les “opportunités de projets dans le domaine des énergies renouvelables, notamment des projets ayant des capacités allant de 12 MW à 110 MW.”

Les documents ont été signés en marge du Forum “Algeria Future Energy” – qui se tient du 29 au 30 octobre 2018 à Alger – par Abdelmoumen Ould Kaddour, Claudio Descalzi et Patrick Pouyanné; respectivement PDG de Sonatrach, Eni et Total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *