Togo: appui de 35 millions de dollars pour l’élargissement de la couverture d’électricité à Lomé et ses environs




Le crédit fourni par l’Association internationale de développement (IDA) va financer des activités du Projet de réforme et d’investissement dans le secteur de l’énergie au Togo (Priset)

 

La Banque mondiale a approuvé, le 20 décembre 2017, un crédit d’un montant de 35 millions de dollars (environ 20 milliards de F CFA) en faveur du Projet de réforme et d’investissement dans le secteur de l’énergie au Togo (Priset).

“Plus précisément, le Priset financera la remise en état et le renforcement des lignes moyenne et haute tension à Lomé, ainsi que l’extension du réseau et l’installation de nouveaux raccordements. Il s’attachera à réduire les pertes commerciales et techniques de la Compagnie d’énergie électrique du Togo (Ceet) ainsi qu’à améliorer sa gestion, tout en augmentant ses flux de trésorerie et ses résultats financiers grâce à un meilleur recouvrement des factures”, précise la Banque mondiale.

Le crédit a été accordé par l’Association internationale de développement (IDA), une des filiales de la Banque mondiale en charge du soutien aux “pays les plus pauvres de la planète”.

Il est à noter qu’il s’agit du “premier investissement de la Banque mondiale dans le secteur énergétique togolais depuis les années 90”.

Selon des statistiques de l’Institut national de la Statistique et des études économiques et démographiques du Togo (Inseed Togo), présentées en 2016: le pays ambitionne de porter le taux national d’accès à l’électricité – évalué à 35% en 2013 – à 82,5% en 2030.

D’après les données disponibles, ce taux, en zones urbaines, était évalué à 57% en 2013 et à 5% en zones rurales à la même période.

Toujours selon l’Inseed, près de 80% des besoins en électricité du Togo sont actuellement couverts par les importations provenant du Ghana, de la Côte d’Ivoire et du Nigéria.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *