Tchad: Michel Boukar, ministre du Pétrole et de l’Energie, limogé




Le président de la République a mis fin à ses fonctions vendredi, 11 janvier, dans un décret limogeant également Ndolenodji Alixe Naimbaye, ministre des Postes, des Nouvelles technologies de l’information et de la communication

 

Deux ministres tchadiens, dont celui du pétrole, ont été limogés vendredi, 11 janvier, selon un décret présidentiel.

« Il est mis fin aux fonctions des deux membres du gouvernement chargés des départements ministériels ci-après », indique le décret signé du président Idriss Déby Itno et reçu par l’AFP.

Les deux ministres concernés sont Mme Ndolenodji Alixe Naimbaye, ministre des Postes, des Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication, ainsi que M. Boukar Michel (photo), ministre du Pétrole et de l’Energie. Ce dernier avait été nommé à ce poste en mai 2018.

Le communiqué ne précise pas les raisons de leur limogeage, ni ne cite de nom pour leur remplacement.

De sources internes au ministère du Pétrole et de l’Energie, il est reproché à M. Boukar Michel d’avoir vendu un bloc de pétrole à deux entreprises différentes: une de la Chine continentale et l’autre de Taïwan.

Le Tchad est devenu un pays pétrolier en 2003, alors que son économie reposait essentiellement sur l’agriculture avant cette date.

Comme la plupart des pays producteurs, il a été victime de la chute brutale des cours du pétrole en 2014 qui ont conduit à une forte récession et à d’importantes répercussions sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *