Tchad: AMEA Power signe un protocole d’accord avec le gouvernement pour une centrale solaire de 120 MW




Le projet porté par la société émiratie est prévu dans la capitale N’Djamena

 

La société AMEA Power – basée aux Emirats arabes unis – et le gouvernement tchadien ont signé, le 01er février dernier, un protocole d’accord pour la construction d’une centrale solaire de 120 mégawatts à N’Djamena.

Le protocole d’accord a été signé côté tchadien par le ministre du Pétrole et de l’Energie, Mahamat Hamid Koua (photo, d); et du côté du groupe AMEA Power par le président de son conseil d’administration, Hussein Al-Nowais (photo, g).

La cérémonie a eu lieu aussitôt après l’audience accordée par le président de la République tchadienne, Idriss Deby Itno, à la délégation du groupe Amea Power, spécialisé dans le développement de projets d’énergies renouvelables en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie.

« Séance tenante des instructions fermes ont été données par le président de la République pour l’aboutissement dudit projet », a déclaré la directrice de projets d’AMEA Power, Astria Fataki, à la sortie d’audience.

La centrale prévue dans la capitale tchadienne sera développée en deux phases. Elle viendra renforcer les installations de la Société nationale d’électricité (SNE).

Des précisions n’ont pas cependant été données sur le coût et les délais de réalisation de la centrale.


Lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *