Subventions de 22,5 millions USD pour le développement de systèmes solaires hors réseau dans 19 pays africains

Le financement de la Banque mondiale rejoint une première approbation de 224,7 millions de dollars en faveur du Rogeap, projet qui cible des pays d’Afrique de l’Ouest et centrale

 

 

Le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, le 11 mars, un financement additionnel de 22,5 millions de dollars pour le Projet régional d’accès à l’électricité hors réseau (Regional Off-Grid Electricity Access Project en anglais, Rogeap).

Il fait suite à un premier financement de 224,7 millions de dollars approuvé en avril 2019.

Les fonds approuvés le 11 mars seront octroyés sous forme de subventions de l’Association internationale de développement (IDA) et du Fonds pour les technologies propres (Clean Technology Fund en anglais, CTF).

Le projet vise à soutenir le marché des systèmes solaires hors réseau dans les pays du Sahel pour l’électrification de dispensaires, écoles, petites et moyennes entreprises, institutions publiques; l’alimentation en énergie des pompes à eau, broyeurs et réfrigérateurs solaires pour les agriculteurs.

A travers le projet, la Banque mondiale veut attirer les investissements dans les solutions hors réseau, utilisées par moins de 3% des habitants des pays ciblés, “dans une région dont 50 % de la population n’a pas accès à l’électricité”.

Le projet cible 19 pays d’Afrique de l’Ouest et centrale: Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone, Togo, Cameroun, République centrafricaine, Mauritanie et Tchad.

La Banque mondiale a choisi d’attribuer le rôle d’agence d’exécution du projet à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), qui travaillera aux côtés de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), chargée d’ouvrir une ligne de crédit en faveur des banques commerciales opérant dans la sous-région.

L’initiative “s’attachera à développer le marché régional en harmonisant les politiques et les normes ainsi que les procédures commerciales. Le projet accompagnera les entrepreneurs avec des programmes d’accélération, et fournira des prêts et des aides pour le déploiement d’installations solaires domestiques hors réseau”, selon le communiqué publié lors de l’approbation du financement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *