Stockage d’électricité: perte nette de 17,7 millions d’euros pour Blue Solutions au premier semestre 2018




La filiale du groupe Bolloré spécialisée dans le stockage d’électricité a creusé ses pertes sur les six premiers mois de l’année, pénalisée par la chute des ventes de batteries pour les voitures

 

Blue Solutions, filiale du groupe Bolloré spécialisée dans le stockage d’électricité, a creusé ses pertes au premier semestre 2018, toujours pénalisée par la chute des ventes de batteries pour les voitures.

Sur les six premiers mois de l’année, l’entreprise a essuyé une perte nette de 17,7 millions d’euros, contre 4,1 millions d’euros au premier semestre de 2017, tandis que le chiffre d’affaires est en net recul de 62% à 20,8 millions d’euros.

La perte opérationnelle s’est également accentuée à 16,5 millions d’euros, contre une perte de 3 millions d’euros un an plus tôt.

Blue Solutions explique dans un communiqué ces piètres performances par « la forte diminution » du nombre de batteries vendues pour équiper des voitures électriques.

Blue Solutions fournit en effet les batteries des Bluecar fabriquées par Bolloré, notamment utilisées pour le service d’autopartage de la ville de Paris, dont le contrat s’est arrêté fin juillet.

Tous types de véhicules confondus, Blue Solutions a vendu au premier semestre 232 batteries, contre 1 098 sur la même période de l’an dernier.

L’entreprise dit désormais travailler « à répondre aux besoins de batteries pour le stationnaire (stockage d’énergie, ndlr) et les bus électriques tout en améliorant la qualité du produit et en diminuant ses coûts de fabrication ».

Elle cite notamment l’accord signé en juillet avec l’allemand Daimler qui pourrait lui permettre d’équiper ses bus avec ses batteries dotées de la technologie lithium métal polymère (LMP).

Par ailleurs, Blue Solutions confirme que sa maison mère, qui est remontée l’an dernier à son capital pour en détenir actuellement plus de 96%, souhaite toujours déposer « après l’annonce publique des comptes de l’exercice 2019 » une offre publique d’achat au prix de 17 euros par action sur le reste des titres.

Cette opération se fera sous réserve que « la moyenne des cours de Bourse de l’action Blue Solutions pendant une période de référence soit inférieure à 17 euros », précise le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *