La Sonatrach renforce son partenariat avec Naturgy, qui importe d’Algérie 8 milliards de m3 de gaz par an




Les deux sociétés ont signé des avenants aux contrats gaziers qui les lient jusqu’en 2030

 

 

La compagnie nationale des hydrocarbures d’Algérie (Sonatrach) et le groupe espagnol Naturgy (ex-Gas Natural Fenosa) – représenté par son PDG Francisco Reynes – ont signé, le 08 octobre à Alger, trois avenants aux contrats gaziers qui les lient.

Ces contrats autorisent Naturgy à importer du gaz naturel algérien jusqu’en 2030 et déterminent par ailleurs les modalités de coopération autour du gazoduc Medgaz (qui amène le gaz naturel de Beni Saf, sur la côte algérienne, jusqu’à Almeria en Espagne en passant sous la mer Méditerranée). La société qui exploite le gazoduc est détenue à 51% par Sonatrach et 49% par Naturgy.

Ces engagements “vont permettre à Sonatrach de renforcer sa position dans le marché gazier espagnol et ibérique de manière générale notamment en cette période de concurrence très rude entre les différents producteurs de gaz”, a expliqué le PDG de la Sonatrach, Toufik Hakkar, jeudi dernier dans la capitale algérienne lors des travaux du Forum algéro-espagnol. L’événement a eu lieu en marge de la visite officielle du président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, en Algérie.

Naturgy et la compagnie nationale des hydrocarbures d’Algérie sont partenaires depuis les “années 70”.

“Le groupe Sonatrach vend aujourd’hui plus de 12 milliards de m3 de gaz naturel en Espagne dont 8 milliards de m3 cédés au groupe Naturgy”, a expliqué Toufik Hakkar. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *