Sénégal: le secteur des hydrocarbures a généré des revenus de 16 milliards de F CFA en 2020




Données du rapport de conciliation 2020 du Comité national ITIE Sénégal, présenté le 28 décembre

 

Les revenus générés par le secteur extractif au Sénégal au courant de l’exercice 2020 s’élèvent à 185,2 milliards de francs CFA, dont 167,75 milliards affectés au budget de l’Etat, a informé le 28 décembre le Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

Le rapport de conciliation ITIE 2020 du Sénégal renseigne que le secteur minier a généré 162,85 milliards de francs CFA là où le secteur des hydrocarbures a produit 16 milliards de francs CFA (environ 24,27 millions d’euros).

Comparé à l’année 2019, le rapport note que le total des revenus générés par le secteur extractif a progressé de 24,16 milliards de francs CFA et que les revenus des hydrocarbures ont connu une baisse de 6,55 milliards de francs CFA.

Les sociétés minières ont employé 9 409 personnes et 95,6% de ces employés sont des Sénégalais, avec une masse salariale globale estimée à 106,7 milliards de francs CFA.

Le sous-sol sénégalais recèle une grande variété de richesses minérales. On y trouve entre autres du fer, de l’or, du cuivre, de la tourbe, du chrome, des phosphates d’alumine, des argiles céramiques et industrielles (attapulgite), des pierres ornementales (marbre, granite etc.), des sables lourds (ilménite, zircon, rutile), des sables extra siliceux (sable de verrerie), des terres à diatomées ou encore du sel gemme.

Le Sénégal a découvert il y a quelques années d’importants gisements de pétrole et de gaz en mer et à la frontière maritime sénégalo-mauritanienne. Les premiers barils d’hydrocarbures sont attendus en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *