Sénégal: le bateau-usine destiné à recevoir du GNL pour une centrale électrique flottante de 235 MW livré




L’unité flottante de stockage et de regazéification de la joint-venture Karmol est arrivée dans les eaux sénégalaises. La réception des premières cargaisons de Shell envisagée en juillet 2021

 

Karmol, coentreprise formée en 2019 par le groupe turc Karpowership et le japonais Mitsui OSK Lines, a livré sa première unité flottante de stockage et de regazéification (Floating Storage and Regasification Unit, FSRU). L’usine, qui permet de réceptionner en mer du gaz naturel liquéfié (GNL) et de le ramener à l’état gazeux pour produire de l’électricité, est arrivée dans les eaux sénégalaises le 31 mai, a annoncé Karmol le 17 juin.

La plateforme mesure 272 mètres de long et a une capacité de 125 470 mètres cubes de gaz. Elle a été construite par la société Sembcorp Marine à Singapour.

Le FSRU doit alimenter en gaz – via des gazoducs – la centrale électrique flottante que Karpowership fait fonctionner depuis août 2019 dans les eaux sénégalaises. Ladite centrale a une capacité de 235 MW mais fournit effectivement 220 MW, environ 15% de l’électricité du pays d’Afrique de l’Ouest, selon Karmol.

L’énergie de la centrale de Karpowership est injectée dans le réseau national, que gère la  Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec). D’après Karmol, la Senelec envisage de convertir de nombreuses centrales thermiques du Sénégal à l’usage du gaz. 

L’approvisionnement du FSRU en GNL sera effectué par le groupe anglo-néerlandais Shell. Le premier ravitaillement est prévu en juillet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *