Sénégal: 52 millions d’euros de l’AFD pour le programme Smartgrid




La convention signée le 05 juillet entre l’AFD et le Sénégal vise le renforcement et la modernisation des réseaux de transport d’électricité afin de réduire les pertes inhérentes au transport d’énergie

 

Le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan (MEFP), Amadou Bâ et la direction de l’Agence française de Développement (AFD) ont procédé, jeudi 05 juillet à Dakar, à la signature d’une convention de financement destinée à la mise en œuvre du programme Smartgrid. Côté français, le document a été paraphé en présence du Directeur Afrique de l’ouest et centrale de l’Agence, Yazid Bensaïd; et de l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot. 

« Cette convention, d’un montant de 52 millions d’euros, soit environ 34 milliards de F CFA, est une contribution essentielle à l’exécution de cet important programme du secteur de l’énergie, un des fondements du succès du Plan Sénégal Emergent », a déclaré le ministre Amadou Bâ, soulignant que le programme vise à améliorer « la compétitivité énergétique du Sénégal ainsi que les conditions de vie des populations grâce à la sécurisation de l’approvisionnement en électricité ».

Smartgrid permettra de « renforcer et de moderniser les réseaux de transport afin de prendre en compte les nouvelles capacités de production énergétique de la Senelec (Société nationale d’électricité) et de réduire ainsi les pertes inhérentes au transport d’énergie », a-t-il ajouté.

Le Smartgrid est un réseau dit ‘’intelligent’’ destiné à optimiser la production, la distribution, la consommation pour mieux mettre en relation l’offre et la demande d’électricité.

Le programme permettra également « d’augmenter la part d’énergie renouvelable dans notre production énergétique », a assuré Amadou Bâ.

Le MEFP a adressé ses « vives félicitations » à l’AFD qui célèbre ses 75 ans de présence au Sénégal, notant que ce nouveau concours financier témoigne « de l’excellence des relations séculaires et de la coopération fructueuse entre notre pays et la République française. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *