Le saoudien Saudi Aramco obtient un important marché de raffinerie en Inde




Le groupe pétrolier va construire une gigantesque raffinerie dans l’ouest de l’Inde pour un coût estimé à 44 milliards de dollars. Cette raffinerie sera capable de traiter 1,2 million de barils de brut par jour

 

Le groupe pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé mercredi, 11 avril, un accord avec un consortium indien pour la construction d’une gigantesque raffinerie dans l’ouest de l’Inde pour un coût estimé à 44 milliards de dollars.

Le complexe – qui a fait l’objet mercredi d’un protocole d’accord avec l’Indian Oil Corporation, Bharat Petroleum Corporation et Hindustan Petroleum Corporation – sera capable de traiter 1,2 million de barils de brut par jour et figurera parmi les plus gros du monde, a indiqué l’entreprise publique dans un communiqué.

La raffinerie sera située dans l’État du Maharashtra, à quelque 200 kilomètres au sud de Bombay, la capitale économique du pays.

Pays de 1,25 milliard d’habitants, l’Inde importe massivement du pétrole pour répondre aux gigantesques besoins énergétiques nécessaires pour soutenir son rythme de croissance.

“Cette signature marque un développement significatif dans le secteur du pétrole et du gaz en Inde, rendant possible une coentreprise stratégique et un partenariat d’investissement qui servira la demande en rapide croissance de l’Inde pour des carburants de transports et des produits chimiques”, a déclaré le PDG de la compagnie saoudienne, Amin Nasser, cité dans le communiqué.

Cette annonce s’inscrit dans la stratégie du numéro un mondial de la production de pétrole brut de diversifier ses revenus en développant ses activités de raffinage et de pétrochimie. Aramco ambitionne notamment de doubler ses capacités de raffinage sous dix ans, de 8 à 10 millions de barils par jour contre 5 actuellement.

Le groupe saoudien a en outre annoncé mardi la signature d’un protocole d’accord avec le groupe français Total en vue de construire un site pétrochimique en Arabie saoudite, un projet représentant un investissement de 5 milliards de dollars.

Saudi Aramco, qui produit 10 millions de barils de pétrole par jour, envisage par ailleurs d’entrer en bourse. Selon l’agence Bloomberg, citée par le site Boursier.com, le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman espère récolter 100 milliards de dollars à travers l’opération, en vendant une participation de 5%. Ce qui valoriserait la société près de 2 000 milliards de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *