Rwanda: le financement pour la réalisation du projet hydroélectrique de Nyabarongo-II est disponible




Il s’agit d’un prêt concessionnel de 214 millions de dollars accordé par la Chine et signé entre les deux gouvernements. Le projet de 43,5 mégawatts sera exécuté par l’entreprise Sinohydro dans un délai de 56 mois

 

Le ministre des Finances et de la Planification économique du Rwanda, Uzziel Ndagijimana, et l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Rwanda, Rao Hongwei, ont signé, le 07 février dernier à Kigali, l’accord-cadre lié au financement du projet hydroélectrique de Nyabarongo-II (43,5 MW).

L’accord-cadre est lié à un prêt concessionnel de 214 millions de dollars  – couvrant les coûts de réalisation du projet – qui sera accordé par China Eximbank.

Le projet sera exécuté par l’entreprise chinoise Sinohydro dans un délai de 56 mois. La mise en service de la première turbine est prévue par Rwanda Energy Group au second trimestre de l’année 2024.

La centrale hydroélectrique est prévue à Shyorongi, dans le district de Rulindo, province du Nord, à environ 27 km de la capitale Kigali.

Le projet comprend un barrage, une centrale équipée de trois turbines de 13,5 MW chacune ainsi qu’une ligne de transport d’électricité de 110 kilovolts (kV) sur 19,2 km.

Le Rwanda dispose actuellement d’une capacité de production de 224,63 MW dont 15% provenant de générateurs diesel, selon les statistiques officielles. 

Une fois terminée, la centrale fournira environ 11,5% de la puissance installée du Rwanda au réseau national d’ici 2024, année au cours de laquelle le pays d’Afrique de l’Est compte atteindre l’accès universel à l’électricité (contre un taux d’accès de 44% à fin juin 2018).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *